L'histoire de Gaston Cheq

L’hommage à un homme engagé, un homme de conviction

L’injustice

Au début du XXème siècle...

… l’Etat commence à délimiter des zones de production viticole, afin notamment de lutter contre la fraude et garantir l’origine des vins.

C’est en 1908 que la Champagne l’obtient. Mais l’Aube en est exclue. En 1911, le gouvernement va plus loin et déclare que les vins élaborés à partir de raisins ne provenant pas de l’aire d’appellation ne peuvent prétendre au nom Champagne. Les négoces marnais ne peuvent donc plus s’approvisionner auprès des vignerons de l’Aube.

Historiquement capitale de la Province Champenoise, Troyes et ses vignobles aubois se retrouvent ainsi évincés de la nouvelle délimitation de l’Appellation Champagne. La colère monte chez les vignerons aubois et des manifestations éclatent.

Un visage se démarque rapidement de ces mouvements. Celui d’un potier, disposant d’un petit portefeuille d’assurances pour compléter ses revenus, musicien à ses heures, et propriétaire de quelques arpents de vignes (comme beaucoup à l’époque).

Le bienfaiteur

L'engagement de Gaston

Gaston Cheq sait s’entourer, notamment d’experts juridiques qui vont l’aider à plaider la cause des vignerons aubois et à faire réparer cette injustice.

En 1927, l’Aube retrouve enfin officiellement sa place légitime au sein de l’Appellation Champagne.

L’engagement de Gaston Cheq pour le vignoble ne se veut pas politique, mais résolument tourné vers l’humain. Gaston Cheq aime les gens, il aime son vignoble et les défendre lui apparaît comme une évidence. Même après la révolte, Gaston Cheq continuera à œuvrer pour le vignoble aubois.

L'Hommage

Fin des années 80, la coopérative des Coteaux du Landion souhaite développer sa propre marque. Les dirigeants de l’époque recherchent un nom. Un nom à l’image de leur structure, proche de leur identité et de leurs valeurs :

  • Fédérateur
  • Solidaire
  • Humain
  • de Caractère
  • Ancré dans le terroir aubois
  • Enthousiaste
Le ParallèleAvec Gaston Cheq est immédiat

Cet homme pourtant si déterminant dans l’Histoire du vignoble champenois et aubois est très peu honoré. Hors de question de laisser son engagement tomber dans l’oubli. La décision est prise : en 1988, avec l’accord des descendants Cheq, la marque Champagne Gaston Cheq voit le jour, sous l’ombrelle de la Coopérative des Coteaux du Landion.

Gaston Cheq évoque le rassemblement, le partage d’expérience et de réseau, l’engagement pour son terroir, pour les vignerons. Un nom qui entre en résonance avec l’histoire de la coopérative et sa personnalité unique. Un personnage intemporel.

Abonnez-vous à la Newsletter